Faire le lien entre l’hôpital et la société civile pour permettre aux personnes en situation de handicap (civile ou athlète) de pratiquer un sport, c’est la vocation de l’Institut de Santé Parasport Connecté (ISPC)

Le projet : Dans la trajectoire des Jeux Paralympiques (JPO) de Paris 2024 (lancement du projet en janvier 2020 pour une ouverture en 2024), 10 000 m2 à Saint-Quentin-en-Yvelines, pour accompagner les personnes en situation de handicap dans une pratique optimale du sport tout au long de la vie. Une équipe de 150 personnes, 20 000 consultations par an, 250 étudiants, 15 programmes de recherche…

49% des personnes en situation de handicap, suite à un accident, disent avoir arrêté le sport à cause de leur handicap (1), alors que la pratique sportive est possible et qu’elle permet une reconstruction psychologique.

Les ambassadeurs du projet :
Arnaud Beldon, commissaire de Police. Lors des attentats du Bataclan, il est blessé à la colonne vertébrale. Il a reçu la légion d’honneur pour avoir renseigné ses confrères sur la localisation des terroristes dans l’enceinte.

Gaëlle Edon, hémiplégique, championne de tir au pistolet, montagnarde accomplie, elle envisage une prochaine ascension du Kilimandjaro.

François Genet, professeur à l’hôpital de Garches, une expertise mondialement reconnue de la prévention à la compensation du handicap. Il est notamment à l’origine de la loi pour le port de gant renforcé pour les motards.

Un projet unique au monde pour les JPO de Paris 2024
Un institut unique au Monde. L’institut va allier santé, formation et recherche. Un dispositif à vocation nationale et internationale, pour faire changer d’échelle la pratique d’une activité physique pour les personnes en situation de handicap. Il sera adossé à un campus technologique de 40 000 m2 dédié au parasport santé, permettant un échange vertueux entre le monde de l’université et celui de l’entreprise, notamment dans le cadre de la recherche technologique.
Un projet initié par le Professeur François Genêt médecin de Médecine Physique et de Réadaptation à l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches (AP-HP) et appuyé par la Région IDF, le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, le Ministère des sports, les Associations de représentation / d’accompagnement des personnes en situation de handicap, l’Université de Versailles Saint-Quentin- en-Yvelines, la Caisse des Dépôts et Consignations, l’ARS IDF, le Comité Paralympique et Sportif Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires